Productions
     ACCUEIL LES PERIPHERIQUES VOUS PARLENT RECHERCHER
         
Numéro 19
Sommaire n°19

 [1]

Bon de commande papier

Imprimer

Édito

Depuis le référendum, les Français louvoient dans l’attente des conséquences réelles du vote du 29 mai 2005.

Le retour du refoulé, l’avènement du flux par Federica Bertelli

Quand le verbe communiquer se suffit à lui-même et n’a plus besoin ni de pourquoi ni de comment, la liberté s’identifie à un flot de stimulus qui, en continu, branche l’individu à l’univers clos du système de consommation. La supposée ouverture sur le monde que représente la multiplication des moyens d’accès à l’information, à l’art et à la culture intervient au moment même où la réduction de l’individu à sa "psychologie", l’enfonce davantage dans les limbes du repliement nombriliste. Dommage, car le monde en devenir offre l’opportunité de toutes autres aventures.

Les sens dans la sensibilité par Marc’O

La dimension du sensible qui dévoile à nos yeux la manière dont le réel participe de notre perception, et sans laquelle la connaissance n’est pas, se distingue de la sensiblerie dont nous accable l’époque à travers le spectacle de ces petits destins compétitifs resserrés autour d’ambitions pathétiques. Dans ce texte gyroscopique, qui évoque tout à la fois la Nouvelle Image, les nouvelles technologies, le monde en déséquilibre ou encore les affres des simples, Marc’O évoque ici les saveurs nocturnes auquel goûte le regard qui se détourne des signes d’évidence affichés par la narration dominante.

La révolte métaphysique en Occident (Prométhée, Dionysos, Lucifer) échanges avec Jean-Luc Berlet
(à propos de son ouvrage intitulé Le complexe de dieu - La révolte métaphysique en occident)

Le refus de la subordination de l’humanité à l’autorité du dieu jaloux et unique de la tradition monothéiste judéo-chrétienne a profondément imprégné la Métaphysique et la pensée occidentales. Mais l’affirmation, contre la religion, d’une foi dans la toute-puissance de la Raison et de la liberté humaines, serait aussi selon Jean-Luc Berlet l’otage d’un "complexe" qui aiguille en l’homme "le désir de prendre la place de Dieu". Ce complexe fait aussi retour dans une modernité qui peine à faire le deuil de ses anciennes idoles.

La démocratisation du luxe par Yovan Gilles

De quelques éclairs captés de Georges Bataille* à destination des écoliers

Une fenêtre sur la mer par Cristina Bertelli

Depuis vingt ans, Antonio Presti agite le monde de l’art en Sicile. Il est à l’origine d’une forme de mécénat unique à notre époque. Il mêle à sa passion des œuvres d’art, une volonté acharnée de situer leur émergence dans l’espace public même. Ses réalisations, dont certaines aspirent à répondre à des urgences sociales comme la réhabilitation du quartier de Librino à Catania, ne sont pas sans susciter des conflits d’intérêt entre l’État italien, la population sicilienne et la mafia à laquelle il refuse de faire allégeance.

La bulle environnementale par Gibus de Soultrait

La crise environnementale qui au, XXIe siècle, profile des signes cataclysmiques, met en question l’idée de progrès matériel illimité qui a orienté le développement des sociétés industrielles. La seule certitude est dorénavant l’imprévisibilité du devenir auquel nous sommes promis. Cette nouvelle donne remodèle la préhension civilisationnelle du temps.

Propositions en faveur d’un Contrat mondial sur l’eau par Cristina Bertelli et Silvia Forassassi

Dans trente ans, la moitié des réserves mondiales en eau aura disparu. Prendre en compte cette réalité est aujourd’hui primordial, même si, dans notre vie quotidienne, rien ne nous le laisse croire : l’eau continue à couler à profusion de nos robinets européens. Des jeux et des enjeux politiques et économiques colossaux se greffent sur la question de l’eau. C’est aussi pourquoi la gestion mondiale de cette ressource vitale doit devenir l’affaire de tout citoyen.

Poésie nahuatl et sacrifices humains chez les Aztèques Entretien avec Patrick Saurin

Auréolés d’une réputation aussi lumineuse que funeste les Aztèques se distinguent à nous par la pratique du sacrifice humain à une échelle jamais égalée dans l’histoire des humanités, mais aussi par un art poétique multiforme qui étonne par sa richesse et qui témoigne d’une sensibilité qui tranche avec la violence sacrée de ces fils du soleil. Patrick Saurin éclaire ici les aspects fondamentaux de cette civilisation de la Part maudite.

[1Notice à l’attention des lecteurs résidents à l’étranger
La liste de commande et l’achat direct sont réservés aux lecteurs qui résident en France. Si vous désirez commander un ou plus numéros depuis l’étranger, veuillez nous envoyer un mail (adresse chaos@lesperipheriques.org) en détaillant les articles aux lesquels vous étés intéressés et la quantité d’exemplaires désirés. Vous recevrez en suite un mail récapitulatif sécurisé par le quel effectuer la commande et la régler par carte bancaire ou compte paypal sans aucune frais supplémentaire. Le service est entièrement supporte par Paypal.