Productions
     ACCUEIL LES PERIPHERIQUES VOUS PARLENT RECHERCHER
         
Numéro 6
Edito
Des États du Devenir pour des citoyens en France, en Europe, et dans un monde à faire par tous et pour tous
Par Les Périphériques vous parlent |
Imprimer

Cette manifestation représente un moment important d’une démarche plus générale pour « faire mouvement », démarche qui prend forme à travers le projet des États du Devenir. Ce projet s’adresse à tous ceux qui n’acceptent pas un avenir programmé par les logiques de guerre économique, à tous ceux qui veulent concevoir à travers une « créativité citoyenne » un avenir à faire par tous et pour tous. Il réunit à ce jour de nombreux collectifs, individus, de milieux très différents.

Cette rencontre invite les citoyens, à chercher ensemble, comment sortir de l’idéologie de la compétitivité : l’élimination de l’autre, devenue l’instrument le plus meurtrier d’une guerre économique, soumettant l’ensemble des activités humaines aux impératifs dictés par de prétendues lois naturelles du marché. Se borner à la critique de cette idéologie, qui s’impose à l’échelon mondial autant comme la véritable culture de notre époque que comme l’unique critère du développement humain, ne suffira certainement pas à faire reculer une telle hégémonie. D’autant plus qu’elle se double d’un conservatisme culturel, moral, philosophique en train de gagner l’ensemble des rapports sociaux.

Comprendre, alors, comment s’engager dans un futur à faire autrement, exige des uns et des autres de sortir d’un comportement de consommateur qui condamne, d’évidence, l’expression des différences par lesquelles chacun peut se comporter en citoyen. Sur ce point, nous avancerons, qu’un « devenir citoyen » implique « la créativité citoyenne » de tous les individus en relation les uns avec les autres, agissant sur toutes « les scènes de la vie » : à l’usine, à l’université, dans le milieu rural, à l’école ou dans la rue.

L’expression de créativité citoyenne implique, à notre sens, autant « des proposants » que tous ceux auxquels ils s’adressent : le public citoyen susceptible d’en répondre. Dans ce sens, nous aimons à penser que la créativité est un acte qui tend à rendre créateur celui à qui il s’adresse.

Aussi, s’agit-il moins, pour nous, d’organiser une manifestation autour d’experts ou de discours magistraux, que d’essayer d’inciter autant les intervenants que le public, dans la salle ou sur la scène, à se considérer comme des acteurs parti prenants de cette créativité citoyenne.

Dans ce sens nous ne souhaitons pas que cette manifestation se déroule à partir d’un programme préalable à suivre. L’objectif serait plutôt de faire émerger des problématiques diverses en s’appuyant sur l’état actuel des connaissances, qu’elles concernent la science, l’art, la philosophie, la culture, la santé ainsi que l’ensemble des pratiques qui se manifestent sur le terrain, tous les terrains. C’est dans cet esprit que nous avons voulu réaliser le présent document.